Médias : augmentez le nombre d’abonnés aux newsletters

par | ‘Fév 19, 2019’ | Emailing, Média, Segmentation d'audience

telecharger-media-et-personnalisation-gagnante

 

Si la newsletter peut mettre tous vos voyants marketing dans le vert, vous le savez comme moi, rien n’est magique et ne s’obtient en un claquement de doigts (et c’est sans doute pour ces raisons que vous lisez cet article). À commencer par l’acquisition d’abonnés qui peut sembler de plus en plus compliquée. La faute à : une sur sollicitation des internautes, la redondance des messages marketing, etc.

Voyons ensemble ce qu’il est possible de mettre en place pour accroitre le nombre d’abonnés à vos newsletters.

 

Faire un article synthétique, clair, allant à l’essentiel sur ce sujet et pour tous les secteurs d’activité relève de l’impossible. Cet article sera donc orienté sur le secteur des médias en ligne, marché que par ailleurs nous connaissons bien fort de nos expériences avec nos nombreux clients médias.

 

L’augmentation du volume d’abonnés à vos newsletters dépend de 2 facteurs principaux :

1/ La visibilité de vos contenus

Où vos contenus sont-ils diffusés ? Plus vous augmentez vos canaux de distribution de l’information (en prenant le soin de bien les choisir en respectant votre charte éditoriale, éthique, etc.), plus vous aurez de chances de faire grossir proportionnellement le nombre d’abonnés aux newsletters du fait de l’accroissement de votre audience globale.

En règle générale, on a tendance à dire qu’un taux de conversion commence à être intéressant quand il se situe entre 2 % et 3 %. Celui-ci est basé sur l’audience totale du site, toutes sources de trafic confondues. Voici comment calculer votre taux de conversion : (Nombre de nouvelles inscriptions/Total des visites) x100.

 

2/ Les canaux et la fréquence d’incitation à l’abonnement

Pour inciter vos lecteurs à l’inscription, il est important de le leur rappeler régulièrement, car, vous et moi avons l’habitude de nous abonner à des newsletters lorsque nous sommes engagés auprès de la marque. Autrement dit, ce n’est pas après avoir visité la page d’accueil d’un site de presse en ligne que vous risquez de vous abonner. Il en est de même pour vos lecteurs. C’est pour cette raison qu’il est important d’encourager vos lecteurs à s’abonner à la newsletter, et ce, sur l’ensemble des canaux que vous utilisez.

Toutefois, il est important d’éviter les mélanges entre les messages marketing au risque qu’ils ne deviennent indigestes aux yeux de vos lecteurs. Suivant les profils des lecteurs, certains peuvent aussi percevoir vos boutons d’appel à l’inscription, pop-ins, formulaires, etc. comme nuisibles, c’est là toute la subtilité et la difficulté liée à la pression marketing exercée sur vos audiences.

 

Évidemment, j’aurais aussi pu parler de qualité des contenus, mais un média ne proposant pas des contenus de qualité aura beaucoup d’autres sujets (plus urgents) à gérer que les inscriptions aux newsletters…

 

telecharger-temoignage-newsletter-personnalisée-Publihebdos

 

Avant de parler d’augmentation des inscriptions aux newsletters, pensez rétention des abonnés

Vouloir augmenter le nombre d’abonnés à vos newsletters, c’est un objectif tout à fait honorable et en plus ça fait toujours plaisir à la hiérarchie. En revanche, il est aussi très important si ce n’est plus, de choyer vos abonnés actuels pour ne pas voir leur engagement diminuer au fil du temps (au risque de les voir partir). Sans compter qu’il est bien connu en marketing que l’acquisition est plus onéreuse que la fidélisation.

 

10 astuces pour augmenter le nombre d’abonnés à vos newsletters

Les éléments évoqués ci-dessous peuvent vous aider à augmenter le nombre d’inscrit à vos newsletters. Il est important de considérer que toutes les méthodes d’acquisition doivent s’intégrer dans une stratégie complète avec les formulaires adéquats et les objets de consentements explicites relatifs à l’inscription à une newsletter. Assurez-vous d’avoir une base d’inscrits saine et exempte d’erreurs en mettant en place (si ce n’est pas déjà le cas) un système d’inscription par double opt-in.

 

1/ Réseaux sociaux

C’est un fait, les français s’informent de plus en plus sur les réseaux sociaux. D’après une étude Reuters parue en 2018, 38 % des internautes français s’informent via les réseaux sociaux contre 18 % en 2013. Cette tendance intervient alors même que les mises à jour des algorithmes Facebook ont tendance à faire diminuer le nombre d’impressions des posts partagés par les pages. Les médias sont donc les premiers impactés.

consommation de la presse sur les réseaux sociaux

Une chose est sûre, si votre visibilité a diminué, les lecteurs qui vous suivent sur les réseaux sociaux sont néanmoins intéressés par vos contenus et souhaitent y accéder. Suivre un média sur les réseaux sociaux c’est ce que nous pourrions considérer comme une micro conversion alors pour récupérer (dans la mesure du possible) le contrôle sur la visibilité de vos contenus, proposez à vos abonnés de s’inscrire à votre newsletter.

À ce propos, si vous utilisez MailChimp, cet article vous apprend à utiliser un formulaire MailChimp directement sur votre page Facebook pour que vos abonnés puissent s’inscrire à votre newsletter sans quitter du réseau social.

 

2/ Jeu

Les internautes sont friands des jeux de hasard avec des cadeaux à remporter. Ce levier peut être très intéressant pour attirer les lecteurs et faire grossir votre base de données. Si les internautes doivent renseigner une adresse email pour faire partie du tirage au sort, ne les inscrivez pas automatiquement à la newsletter sans leur accord explicite ! Prévoyez donc dans le formulaire d’inscription au jeu, une case à cocher pour que les lecteurs donnent leur consentement. L’avantage des jeux est qu’ils ne sont pas onéreux à mettre en place (cela dépend aussi des cadeaux à gagner) et qu’ils sont intéressants en termes de gain en visibilité, car ils deviennent vite viraux.

 

3/ Concours

Beaucoup confondent jeu et concours ce qui donne souvent des accroches comme celle-ci : « participez au jeu-concours et remportez… ». Les deux concepts sont proches, ils se ressemblent en tout point, mais un concours consiste à récompenser un internaute parce qu’il a remporté une épreuve (alors que le gagnant d’un jeu est l’heureux élu grâce à un tirage au sort). Par exemple, le gagnant ayant donné le plus de bonnes réponses à un Quiz culturel. Jeux et concours sont donc à dissocier. Pour un concours, les objectifs, les contraintes, et les effets bénéfiques attendus sont similaires à ceux que nous avons évoqué précédemment pour les jeux.

 

4/ Contenus spéciaux téléchargeables

Vous, les acteurs de la presse, vous êtes les rois du contenu et d’ordinaire, vous profitez d’une visibilité plus que satisfaisante sur le web. Alors en capitalisant sur ces forces, vous pourriez proposer des contenus spéciaux (enquêtes, points de vue, dossier, etc.) à tout nouvel abonné à une newsletter de votre choix.

 

telecharger-media-et-personnalisation-gagnante

 

5/ Offres et promotions

Tout dépend de votre stratégie de monétisation, mais, si dans votre stratégie les abonnements payants sont une source de revenus (comme pour beaucoup de médias) à favoriser. Alors, incitez les lecteurs que vous ne connaissez pas à s’inscrire à la newsletter pour profiter (gratuitement ou avec une réduction) de l’abonnement payant pendant la durée de votre choix.

Dans le cadre de la presse locale, les commerçants dans le même secteur de diffusion peuvent être un levier d’acquisition formidable pour votre newsletter en proposant par exemple des offres chez des commerces de proximité partenaire, à chaque nouvelle inscription.

Attention tout de même à la fréquence des promotions, offres, etc., car les actions de ce type ne doivent pas se répéter trop souvent au risque d’habituer vos lecteurs et de ne plus produire l’effet escompté lors des promotions suivantes.

 

6/ Parrainage

Il n’y a pas meilleur ambassadeur pour une marque que ses lecteurs. Pensez donc à encourager les inscrits à promouvoir votre newsletter et à devenir de véritables ambassadeurs pour votre marque. Pour ce faire, intégrez un lien de parrainage dans vos newsletters et sur votre page web dédiée à l’inscription. Ensuite, récompensez graduellement vos ambassadeurs vous apportant de nouveau inscrits.

 

7/ Preuve sociale et éléments de réassurance

Sur les formulaires et boutons d’appels à l’action, les éléments de réassurance sont indispensables pour terminer de convaincre les futurs inscrits. Ils permettent de rassurer le lecteur en lui montrant qu’il y a déjà des milliers de personnes à recevoir vos newsletters quotidiennement, alors pourquoi pas lui ?

Des messages aussi courts que ceux ci-dessous peuvent faire toute la différence en cas de doute de dernière minute :

  • « Inscrivez-vous à la newsletter et rejoignez une communauté de +500 000 lecteurs quotidiens »
  • « Pas d’inquiétude vos données personnelles les resteront, c’est promis »
  • « C’est gratuit et vous pourrez vous désabonner à tout moment »

 

Pour les médias en ligne spécialisés sur des thématiques, sujets, avec des contenus originaux, des points de vue et analyses uniques, vous pourriez solliciter certains de vos lecteurs (les plus fidèles) et leur demander en une ou deux phrases seulement ce que vos contenus leur apportent et pourquoi ils vous lisent. Ces témoignages de vos lecteurs seront utiles sur les pages d’inscriptions aux newsletters et le cas échéant sur la page web de souscription aux abonnements payants (rien n’est mieux que l’avis d’un lecteur satisfait pour terminer de convaincre un futur inscrit).

 

8/ Participation de la communauté à un projet

Participer à un projet est toujours gratifiant. Interroger vos lecteurs sur votre stratégie éditoriale (pour trouver de nouveaux thèmes à approfondir ou à aborder), commerciale (pour les sonder sur l’évolution des offres), ou un projet conséquent concernant directement l’expérience utilisateur de vos lecteurs (comme une refonte de site, de newsletter ou d’application mobile) peut renforcer le sentiment d’appartenance.

Au premier abord, cette méthode peut sembler réservée aux abonnés, mais prenez en compte que certains de vos lecteurs réguliers (que vous ne connaissez pas encore) attendent ces interactions avec la marque pour s’inscrire et donner leur avis. Leur participation ne fera pas automatiquement d’eux, des inscrits définitifs aux newsletters, mais si vous les invitez à s’abonner dans ce contexte, ils seront plus enclins à répondre présent, ne serait-ce que pour suivre l’avancée du projet.

 

9/ La segmentation prédictive

La segmentation prédictive permet par exemple : d’identifier les internautes n’étant pas encore inscrits aux newsletters, mais visitant régulièrement le site ou ayant un comportement semblable aux inscrits. Dans ce cas, elle est très utile pour déclencher des actions marketing ciblées (c’est-à-dire sans solliciter les lecteurs pour le moment désintéressés par l’inscription) comme des pop-ins, des formulaires dynamiques, etc. Chez Mediego, nous proposons la segmentation prédictive à nos clients.

 

10/ Chatbot

Nous avons déjà parlé des chatbots Messenger, ils peuvent être très utiles dans une stratégie de diffusion puisqu’ils permettent par exemple d’envoyer une sélection d’articles aux lecteurs ayant préalablement donné leur accord. Toujours est-il que Messenger appartient à Facebook et que les événements récents nous ont montré qu’il vaut mieux éviter d’être dépendant des GAFA. Donc, en plus de proposer les services via un chatbot par Messenger, il peut être intéressant de transférer cette audience disponible uniquement sur Messenger et Facebook directement vers votre newsletter.

chatbot-messenger-20Minutes

 

 

Vous savez tout des outils, leviers et des techniques pouvant conduire à de nouvelles inscriptions. Cela étant, il est important de prendre en compte qu’en marketing les solutions miracles n’existent pas (et si elles existent elles sont rarement éthiques). Le seul conseil que je peux vous donner, c’est d’essayer et d’apprendre ce qui fonctionne (ou non) et d’optimiser régulièrement les actions en analysant les résultats obtenus par le passé.

 

Nous pouvons vous aider à faire décoller votre nombre d’abonnés aux newsletters en utilisant notre outil de segmentation prédictive. Ce n’est pas tout, nous évoquions au début de l’article que la rétention des abonnés est cruciale pour la pérennité de vos actions, dans ce cas, la personnalisation des newsletters devrait vous intéresser.

 

=> Demandez une démonstration de nos outils de personnalisation <=

 

Webmarketer chez Mediego, Benjamin fait une veille constante sur des sujets comme le e-commerce / média afin de vous transmettre toute l'actualité et vous renseigner sur les meilleures pratiques de personnalisation.

Benjamin Carro

Chargé de WebMarketing, Mediego

À lire ensuite

Pin It on Pinterest

Share This