Média et marketing : Les 1001 façons d’accommoder votre newsletter

par | ‘Juin 6, 2018’ | Média

La newsletter est un outil marketing de premier choix aujourd’hui pour engager vos lecteurs, générer du trafic sur votre site,  engager vos abonnés avec votre marque et améliorer l’expérience client. Les médias en ligne aujourd’hui ont placé la newsletter au cœur de leur stratégie numérique en multipliant les formats, les contenus ou encore la fréquence. Et ça marche ! Alors, ne vous privez pas.

Mais comment choisir le contenu de vos newsletters quand les contenus sont pléthoriques, dynamiques et pour ce qui concerne beaucoup de médias en ligne très dépendants de l’actualité. Que proposer à vos lecteurs dans la newsletter quand vous avez entre 5 à 20 emplacements à remplir et que votre média en produit de 10 à 100 fois plus par jour, et ça sans compter tous les articles que vous avez en stock dans votre data lake ? Nous vous proposons aujourd’hui quelques manières d’accommoder les contenus pour une newsletter efficace.

 

telecharger-media-et-personnalisation-gagnante

 

À découvrir également : 16 secrets pour rédiger un objet d’emailing efficace

  1. Les articles les plus récents : c’est une stratégie assez naturelle pour une newsletter d’actualité pour proposer à vos lecteurs l’information brulante. L’avantage c’est qu’il est assez facile d’automatiser ce processus et ainsi d’alléger le travail de vos équipes. L’inconvénient est qu’il est fort possible qu’un contenu brulant soit déjà frelaté, car justement il est brulant et vos lecteurs en ont déjà eu vent par ailleurs.
  2. Des articles choisis par la rédaction : c’est parfois la stratégie préférée des rédactions. Le plus : cela peut-être une manière de garantir la ligne éditoriale. Le moins : rien ne vous garantit que vos lecteurs n’y ont pas déjà été exposés et surtout potentiellement vos journalistes peuvent y passer beaucoup de temps au lieu de le passer à l’investigation et la rédaction d’articles.
  3. Des articles « froids »  : la newsletter peut parfois être l’occasion de remettre en vitrine des contenus froids, c’est à dire qui ont déjà été publiés, mais qu’il est opportun de faire remonter, car ils sont reliés à l’actualité par exemple (ou la saisonnalité). Le plus : une superbe opportunité pour exploiter votre « data lake ». Le moins : du travail supplémentaire pour les équipes qui doivent faire le travail de les relier, une tâche qui peut les éloigner de leurs priorités.
  4. Des articles issus des réseaux sociaux : ou pour être plus précis les articles qui ont été le plus partagés ou vus ou commentés sur les plates-formes sociales. Le plus, ce sont souvent des articles très cliqués qui feront remonter vos métriques. Le moins : il est très probable que vos lecteurs les aient déjà vus et surtout ils ont une petite tendance à être parfois ceux de vos articles les plus racoleurs (si vous en avez évidemment). Les articles les plus populaires de votre site peuvent aussi être rangés dans cette catégorie.
  5. Les articles géolocalisés : on le sait, les lecteurs aiment savoir ce qui se passe autour de chez eux. Le plus : une rubrique locale permet d’améliorer l’expérience client. Le moins : la mise en œuvre nécessite de disposer de l’information de localisation, en outre l’endroit d’où se connecte votre abonné n’est pas nécessairement l’endroit qui l’intéresse le plus.
  6. L’autopromotion : votre newsletter est également un endroit de choix pour y faire la promotion de vos propres offres (abonnements, nouvelles newsletters, etc.). Le plus, un bon moyen de convertir vos abonnés. Le moins : attention à ce que cela ne fasse pas trop « publicité », certains lecteurs y sont réfractaires.
  7. Des choix déclaratifs de vos abonnés : il est aussi possible d’exploiter des choix explicites de vos abonnés, si tant est qu’ils aient fait l’effort de les entrer. Le plus : les rubriques choisies par vos abonnés sont certainement celles qu’ils ont envie de voir. Le moins : attention de ne pas les enfermer dans ces rubriques. En outre, les choix des lecteurs ne sont pas nécessairement pérennes et s’ils oublient de les mettre à jour, ces choix resteront statiques.
  8. Des articles sponsorisés : clairement une occasion de monétiser votre newsletter. Attention pourtant, ces articles n’augmenteront ni votre trafic puisqu’ils feront sortir les lecteurs de votre site, ni la satisfaction de vos clients. Faites aussi en sorte d’éviter les articles trop racoleurs, cela peut nuire à votre image.
  9. Des contenus publicitaires  : à l’instar des articles sponsorisés, le  plus est une occasion supplémentaire de monétiser votre newsletter. Attention toutefois de ne pas altérer votre relation client. Certains utilisateurs y sont allergiques.
  10. Les articles personnalisés : quoi de plus séduisant que de pouvoir assurer de proposer à vos lecteurs des articles qui correspondent à leurs intérêts et qu’ils n’ont pas encore lus ? Les plus : une expérience client largement améliorée et un trafic facilement doublé, voire triplé. Un excellent pari à long terme. Le moins : ce serait très fastidieux à faire manuellement, mais rassurez-vous, il existe d’excellents algorithmes (découvrez-les dans notre livre blanc : « Média et personnalisation, la combinaison gagnante« ) qui permettent de personnaliser l’expérience client tout en respectant la ligne éditoriale et en évitant les bulles de filtrage. Autre avantage majeur, l’automatisation de ce processus soulagera vos équipes. Finalement, les changements d’intérêt de vos abonnés au cours du temps sont naturellement pris en compte par les algorithmes.

 

telecharger-temoignage-newsletter-personnalisée-Publihebdos

 

Vous voilà donc armés pour concocter la  newsletter des rêves de votre base d’abonnés (d’ailleurs même si j’ai parlé d’articles jusqu’à présent, vous pouvez tout autant appliquer ceci à des vidéos, voire mélanger les deux types de contenus, et même y ajouter une partie éditoriale).

L’idéal pour vous est maintenant d’adopter un outil qui vous permettra aisément de jongler avec tous ces types de contenus, de les réorganiser à l’envi dans votre Newsletter et de pouvoir mesurer leur impact au fil des campagnes !

Découvrez notre solution personnalisation des newsletters.

 

Média et personnalisation la combinaison gagnante

Découvrez notre nouveau livre blanc

CEO et cofondatrice de Mediego, Anne-Marie a eu auparavant une carrière académique (ancienne directrice de recherche à INRIA) dans le domaine de l'informatique. Elle saura vous apporter des connaissances techniques et vous transmettre sa passion pour les algorithmes de recommandation.

Anne-Marie Kermarrec

CEO, Mediego

À lire ensuite

Pin It on Pinterest

Share This