Le taux de rebond: faut-il s’y fier coûte que coûte ?

par | ‘Mar 10, 2017’ | Personnalisation

Le taux de rebond (ou bounce rate en anglais), tout le monde en parle, mais chacun a sa propre définition et il est souvent difficile de faire la différence entre le vrai et le faux. On entend parler du taux de rebond dans tous les métiers du web et une chose est sure, chacun a sa propre définition. On parle ici d’une donnée qui caractérise une tendance, un comportement sur un site web et concerne tous les secteurs d’activité. Que vous soyez Webmarketeur, E-Commerçant, Blogueur, etc. le taux de rebond est certainement un indicateur que vous regardez régulièrement, car il peut vous aider à comprendre le comportement de vos internautes sur votre site internet.

 

telecharger-media-et-personnalisation-gagnante

 

Le taux de rebond qu’est ce que c’est ?

Avant toute chose, commençons par définir ce qu’est une « session », car la plupart de vos données (en tout cas sur Analytics) sont calculées à partir des sessions d’utilisateurs. Une session est limitée dans le temps, elle démarre (en toute logique) lorsque l’internaute arrive sur votre site et se termine au bout de 30 minutes. C’est alors que nous en venons au sujet principale. Le taux de rebond sur une période est le pourcentage du nombre de sessions ne comportant qu’une seule page divisé par le nombre total de sessions sur la période. Autrement dit,  c’est le pourcentage de visiteurs, qui n’ont consulté qu’une seule page sur votre site web. Si un utilisateur arrive sur votre site et ne fait aucune autre action (que Analytics peut enregistrer) alors la session sera considérée comme étant à rebond.

Prenons un exemple:
John, clics sur une publicité qui le renvoie vers un article de blog, très intéressé par cet article, il le lit jusqu’au bout puis quitte le site sans réalisé une autre action que le scroll (défilement de l’article) pour lire l’article dans son intégralité. Il a mis 2 minutes à lire l’article et compte bien revenir quand il aura plus de temps pour lire les autres.

Dans le cas présent, cette session est considérée comme étant à rebond et Analytics lui attribuera en plus une durée de session de 0 min, car sans aucune action sur le site de la part de John, Analytics considère que John est arrivé sur le site et est reparti (ce qui n’est pas totalement faux), mais il a lu l’article intégralement et est quand même resté 2 minutes sur le site contrairement aux résultats d’Analytics.

Vous savez maintenant que le taux de rebond consiste à mesurer « la qualité » de votre site. Un taux de rebond élevé est donc en général mauvais signe et c’est pour cela qu’il faut trouver les sources de problème.

 

telecharger-temoignage-newsletter-personnalisée-Publihebdos

 

Comment expliquer un taux de rebond élevé ?

Comme évoqué précédemment, un taux de rebond élevé n’est généralement pas bon signe. Mais relativisons les choses, si vous allez sur Analytics et que vous voyez un taux de rebond élevé (plus de 50%) alors n’en restez pas là. La raison de ce taux élevé se cache dans le détail des pages. Là vous verrez le taux de rebond par page de votre site et c’est là que vous pourrez vous affoler ou non. En effet, un taux de rebond élevé sur une landing page, peux sembler courant, mais un taux de rebond élevé, sur la page d’accueil de votre site web peut poser plus de problèmes (hormis si vous utilisez un site « one-page »).

Marlgré tout, vous ne comprenez toujours pas pourquoi vous avez un taux de rebond élevé ?
Ok, je vais vous donner quelques pistes:

  • Vérifiez que le contenu de la page est bien en phase avec les attentes des internautes. Car une page au contenu trop légé ou approximatif fait généralement fuir votre audience.
  • Pensez à l’expérience utilisateur, une page web agréable sur desktop (ordinateur) ne l’est pas forcément sur mobile ou tablette. De plus si votre site ouvre des pop-up à tour de bras, la visibilité du contenu de votre page n’en sera que réduite et fera fuir vos visiteurs
  • Vérifiez que la navigation sur votre site est possible depuis la page concerné, car effectivement si aucun bouton, menu, etc. ne sont présent, les internautes n’ont qu’une chose à faire : quitter votre site
  • Prenez en compte la provenance de votre audience. En effet, toutes les audiences ne vous accordent pas la même importance. Une audience venant de la publicité display quittera votre site certainement beaucoup plus vite qu’un visiteur vous ayant recherché sur le web.
  • Veillez à rassurer vos visiteurs et ne pas paraître trop intrusif.

C’est bon vous avez quelques pistes (et il peut y en avoir encore beaucoup d’autres).

 

Alors faut-il se fier au taux de rebond ?

Hum… Je dirais que le taux de rebond est un indicateur incontournable, mais qu’il faut l’interpréter avec précaution, car il ne reste qu’un taux qui peut aider à connaître les tendances sur votre site, mais il ne vous permet pas par la même occasion d’analyser le comportement de vos internautes en détail.

Puis en soi en prenant mon exemple, quand je recherche, quelque chose sur Google et que je trouve un site qui me donne toutes les réponses dont j’ai besoin à l’instant T, il m’arrive souvent de quitter le site en ayant vu qu’une seule page, pourtant celle-ci m’a apporté entière satisfaction.

Cet indicateur ne peut être utilisé seul, apprenez à utiliser les autres données d’analyse de votre site web intelligemment pour pouvoir faire des optimisations et détecter des tendances pertinentes.

Nouveau livre blanc "Les bases de la personnalisation"

Webmarketer chez Mediego, Benjamin fait une veille constante sur des sujets comme le e-commerce / média afin de vous transmettre toute l'actualité et vous renseigner sur les meilleures pratiques de personnalisation.

Benjamin Carro

Chargé de WebMarketing, Mediego

À lire ensuite

Pin It on Pinterest

Share This