La personnalisation est l’affaire de tous

par | ‘Nov 8, 2016’ | Personnalisation

La personnalisation a été rendue immensément populaire par les géants du net que sont Netflix et Amazon, dont les algorithmes de recommandation influencent le choix d’environ 80% des heures web visionnées et génèrent plus de 1 milliard de dollars de revenus par an pour le premier, et qui pour l’autre, a permis d’augmenter ses ventes de plus de 30%.

la-personnalisation-est-laffaire-de-tous

Personnaliser ses contenus, est-ce pour moi ?

La personnalisation est bien désormais l’affaire de tous. Celle des e-commerçants comme celle des sites de contenus ou encore des comparateurs en ligne. En bref, cela devient le problème de tout site web dont la base de contenus ou de produits ne peut s’afficher dans son ensemble sur un simple écran de smartphone et qui voudrait éviter à ses internautes une navigation laborieuse dans l’arborescence de son site. Dans un monde où l’augmentation du volume d’informations n’a d’égal que celle de l’impatience des clients, les assister pour qu’ils trouvent en quelques clics l’article qui les intéresse ou les surprend est crucial pour booster ventes et trafic. Il va de soi que traiter les pétaoctets de données produits chaque jour dans le monde écarte de fait toute solution non automatisée.

46% des visiteurs qui ne trouvent pas ce qu’ils cherchent au 1er essai quittent le site « forrester reseaurch, juin 2015 »

Le filtrage collaboratif à la rescousse

Une méthode pointue de personnalisation consiste à recourir au filtrage collaboratif.
L’hypothèse de base, souvent vérifiée, est que si Jean et Alice ont aimé des articles similaires par le passé, leur consommation future a une très forte probabilité d’être similaire également. Le filtrage
collaboratif effectue des prédictions à partir non seulement de l’historique du client concerné, mais aussi de celui de tous les clients d’un site, voire de plusieurs sites. Bien au-delà de l’historique d’un seul client, cela permet de bénéficier de la « connaissance des autres » et ainsi d’apporter une « information cachée » c’est à dire qui n’est pas simplement disponible dans un CRM, mais doit être calculée en temps réel à mesure de la navigation des clients.

86% des cyberacheteurs ayant eu recours à une technologie de personnalisation admettent que celle-ci a influencé leur décision d’achat. « Infosys, 2014 »

Comment marche la personnalisation par filtrage collaboratif ?

À partir de son historique de navigation, chaque internaute dispose d’un profil web qui contient la liste des articles qui « l’intéresse ». Nul besoin du reste de connaître la teneur des articles consommés, ni d’analyser les catalogues en ligne. L’analyse des profils web et des listes d’articles rattachés suffit pour détecter les utilisateurs les plus similaires et exploiter ensuite cette information pour personnaliser un site web, une newsletter ou un email. Et c’est grâce à ces contenus personnalisés que les internautes se laisseront séduire par un coup de cœur, et apprécieront qu’on leur facilite la vie et surtout leur parcours en ligne. Cela suffit aussi d’ailleurs pour prendre en compte naturellement les changements de goûts des clients.

80% des consommateurs déclarent que les marques ne les comprennent pas en tant qu’individu. « Marketing-pro, 2015 »

Et dans la pratique, comment le mettre en place facilement ?

Toute la technicité de la personnalisation de contenus ne se reflète pas dans sa mise en place. En quelques clics, vos tags sont installés sur votre site ou votre solution d’emailing. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner les articles ou produits de votre site que vous souhaitez mettre en avant. C’est uniquement la solution de personnalisation que vous aurez choisie qui portera la force et la richesse de son algorithme, afin de proposer les meilleures recommandations à vos internautes.

C’est notamment sur ce savoir-faire technologique que s’est construite la société Mediego, incubée au sein de l’INRIA pour développer son puissant algorithme de recommandation de contenus par filtrage collaboratif.

À l’instar d’un Netflix ou de la VoD qui a supplanté le mode de diffusion classique de la télévision, l’ère du site Web unique, ou de l’email promotionnel de masse qui propose le même contenu à des millions de gens, est révolue. À chacun son Web, à chacun son email. 

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur Mediego, LA solution clé en main pour personnaliser ses contenus en temps réel

CEO et cofondatrice de Mediego, Anne-Marie a eu auparavant une carrière académique (ancienne directrice de recherche à INRIA) dans le domaine de l'informatique. Elle saura vous apporter des connaissances techniques et vous transmettre sa passion pour les algorithmes de recommandation.

Anne-Marie Kermarrec

CEO, Mediego

À lire ensuite

Pin It on Pinterest

Share This